Participer au Wikiconcours lycéens Récit et enseignements d’une première expérience

4 | par Edith Boulo

Après avoir suivi la première édition du Wikimooc en 2016, j’ai eu envie de participer au Wikiconcours cette année, afin de faire découvrir à des élèves de façon approfondie un outil qu’ils utilisent quotidiennement.

Bien des points seront à améliorer pour une prochaine édition ; cependant l’expérience a été intéressante, enrichissante pour les élèves, et à condition de passer davantage de temps sur le projet (4 séances de 2 heures ne suffisent pas), il doit être possible d’améliorer sensiblement le résultat.

Récit des différentes étapes du projet, accompagné de fiches récapitulatives qui seront distribuées aux élèves lors de la prochaine session.

14 novembre 2016 : inscription et premières difficultés

Lisant un courriel du Clemi qui propose de participer au Wikiconcours lycéens, je transfère le message à l’ensemble des collègues du lycée en leur proposant mes services pour travailler sur le projet. Je reçois la même journée 2 réponses positives : une collègue de lettres et un d’histoire-géographie – qui finalement différera sa participation.

J’échange des courriels avec la collègue de lettres : je la dissuade d’inscrire deux classes ; elle travaillera avec sa classe de 1reS, qui compte une bonne part de sportifs. Elle liste d’emblée les articles qu’elle compte leur faire créer ou enrichir : création d’articles sur les skippers du Vendée Globe ; création ou enrichissement d’articles à l’état d’ébauche sur des écrivains contemporains que les élèves ont rencontrés cette année ou l’année précédente, ou dont ils ont simplement lu une œuvre.

Quels sujets choisir ? La question des critères d’admissibilité

Premier problème : le temps que je consulte la liste, un des articles concernant les skippers a été créé ; on peut supposer que d’autres suivent rapidement. Les romanciers sur lesquels aucun article n’existe sont à la limite de l’admissibilité ; les ébauches existantes sont déjà bien étoffées, et il est difficile de voir ce que des lycéens pourront y apporter. On trouve une première piste : la liste des liens rouges par portail (exemple pour la voile). Les liens rouges, dans Wikipédia, sont des articles qui n’existent pas encore ; un outil permet de lister ces liens, par ordre décroissant d’occurrences, en fonction des portails dans lesquels ils apparaissent. On pourrait penser (mais on verra plus bas que ce n’est pas aussi simple) que cela veut dire que ces articles sont à créer.

Quand on se promène sur les pages de discussion des projets, et sur certaines pages d’utilisateurs, on voit de nombreuses et inquiétantes annonces : « L’article XXX est proposé à la suppression. » Tout ne peut trouver sa place dans Wikipédia, c’est pourquoi des critères d’admissibilité ont été mis au point ; il y a des critères spécifiques à chaque type de sujet. Quand un article est clairement en dehors de ces critères, il peut être supprimé immédiatement ; si le cas est litigieux, il peut se voir apposer un bandeau signalant le problème, ou un bandeau invitant les wikipédiens à voter pour sa suppression.


Second problème, que je sous-estime : en lisant les instructions de la page du Wikiconcours, nous voyons que la création de comptes à partir d’une même ip est limitée à 6 : il va falloir demander aux élèves de créer leurs comptes avant la séance. Il y a moyen de demander un statut spécial de créateur de comptes pour contourner cette difficulté, mais il nous semble qu’il est préférable que les élèves créent eux-mêmes leur compte.
Je demanderai ce statut l’an prochain : cela me permettra de tout recenser à la fois sans devoir aller à la pêche aux informations, on évitera des pseudos ineptes et non conformes aux recommandations, et on gagnera au total beaucoup de temps.

Jeudi 24 novembre : présentation aux élèves et création de comptes

J’interviens rapidement dans la classe pour leur présenter le concours auquel ils vont participer, et pour leur demander de créer, pour la prochaine fois, leur compte utilisateur, en leur montrant comment faire. Le nom du lycée doit figurer dans leur nom de compte utilisateur. Je leur demande également de m’envoyer un message sur ma page de discussion pour que je puisse recenser tous les comptes de la classe, et de répondre au message qu’ils vont recevoir, sur leur page de discussion, au moment de la création de leur compte. Rendez-vous au 6 décembre pour le début des travaux.

Visiblement, j’ai été trop rapide dans mes explications sur les pages de discussion, car je reçois peu de messages… 6 seulement avant l’intervention du 6 décembre, dont plusieurs sont non signés. Heureusement, l’historique de ma page de discussion permet de trouver les noms des utilisateurs. Une recherche dans le journal des créations de compte permet d’en recenser 6 autres, dans les noms desquels figure le nom du lycée, parfois abrégé.

Je crée leur page utilisateur avec un modèle standard les invitant à la personnaliser, et en ajoutant une boîte utilisateur indiquant qu’ils participent au Wikiconcours lycéens.

Lundi 5 décembre : création de la page du projet sur Wikipedia

Le concours commence officiellement le 1er décembre. On peut donc créer une page de projet pour le lycée, qui permettra de présenter les différents comptes (ceux des professeurs et ceux des élèves), ainsi que des liens d’aide pour les élèves : quelques généralités importantes, et des liens vers les portails susceptibles de les intéresser et vers les articles à créer.

Mardi 6 décembre : 1re séance de 2 heures.

On commence par ce qui aurait déjà dû être fait. Les retardataires qui le peuvent créent leur compte (il n’y a pas un poste par élève, et il y a toujours la limite de 6 comptes dans la même journée, que certains contournent en créant leur compte depuis leur téléphone). On réexplique le fonctionnement des pages de discussion ; plusieurs m’envoient un message pour se signaler, cette fois en signant (presque tous du moins). Certains s’envoient des messages ineptes, effacent la page utilisateur de leur camarade… On va dire que c’est une façon de tester ce que je leur ai dit de la réversibilité de toute édition enregistrée sur Wikipédia ; mais pas sûr qu’ils aient bien compris le fait que toutes leurs contributions sont enregistrées.

Les grands principes de Wikipédia

Je présente les grands principes de Wikipédia : pas de travaux inédits (s’ils connaissent un skipper qu’ils interviewent, ils pourront le prendre en photo et publier sa photo s’il est d’accord, mais dans la mesure où cette interview ne sera publiée nulle part, elle ne constitue pas une source admissible) ; nécessité de sourcer ses informations ; neutralité de point de vue ; pas de plagiat.

Les interactions avec la communauté wikipédienne

Il faudra également qu’ils contactent d’autres wikipédiens : pour vérifier l’admissibilité des articles, pour faire relire leurs brouillons, et qu’ils n’oublient pas de dire bonjour, merci, et de signer leurs messages. Les pages de discussion des différents projets sont les lieux pour cela : je leur montre la page de leur classe, où ils trouveront ces ressources. Les interactions avec la communauté font partie des critères d’évaluation pour le concours. Mais j’ai beau insister sur ce point au fil des séances, ils s’y risquent peu.

Enfin, j’insiste sur la nécessité de travailler au brouillon : leur ébauches risquent d’être impitoyablement supprimées, il faut qu’ils soient sûrs de l’admissibilité de leurs articles, et que ces articles correspondent à la fois aux principes énoncés ci-dessus, et à un certain nombre de règles formelles qu’on abordera plus tard.
Après la séance, je crée les pages des nouveaux utilisateurs, et j’envoie à chacun un message, sur sa page de discussion, leur donnant quelques instructions. Malheureusement, ils partent en voyage à Paris, et s’empressent d’oublier les instructions.

Recherches personnelles entre deux séances

Comment crée-t-on un article sur un cycliste ?

À l’occasion du Wikimooc, j’ai créé un article sur une œuvre littéraire. J’ai parfois créé un article à caractère historique en traduisant un article de Wikipédia en anglais. Mais je ne consulte jamais les pages en lien avec le sport, et je n’y connais rien. Je décide de m’atteler à la tâche et de créer (au brouillon) un article sur un cycliste.

Encore les critères d’admissibilité

Je jette mon dévolu au hasard sur un cycliste belge. Il y a des sites dédiés, qui indiquent le nom des équipes dont il a fait partie, des courses auxquelles il a participé. Son palmarès n’est pas fameux, mais son nom figure dans 33 pages sous forme de lien rouge. Comme je suis totalement novice en la matière, j’ai du mal à trouver s’il est professionnel ou amateur, et à me faire une idée de la notoriété des rares courses dans lesquelles il a figuré à une place honorable. J’enregistre mon brouillon, mais je relis les critères de notoriété des sportifs, et je commence vraiment à avoir des doutes.

J’envoie un message sur la page de discussion du projet (le café de la petite reine), et j’ai l’agréable surprise de recevoir rapidement plusieurs réponses très sympathiques. Non, mon coureur n’est pas admissible, et effectivement, la page recensant les liens rouges ne permet pas de décider de l’admissibilité des articles. L’un des participants propose de lister les articles à créer, ce que j’accepte volontiers. Le hic, c’est qu’une grande partie de ces articles potentiels concernent des cyclistes morts depuis longtemps, et qu’un rapide aperçu des élèves de la classe me fait douter qu’ils vont se passionner pour des gloires passées (j’apprends par la suite que la classe ne compte que deux cyclistes, qui travaillent dans le même groupe.)

Jeudi 15 décembre : 2e séance de 2 heures : choix des sujets et début des travaux

Quelques retardataires créent leur compte et m’envoient un message.
Il va falloir maintenant choisir le sujet de leur article, et commencer à faire des recherches. Je les invite, une fois qu’ils auront trouvé leur sujet, à vérifier son admissibilité en s’adressant aux autres Wikipédiens sur la page de discussion dédiée au projet. L’une d’elles s’exécute aussitôt, et reçoit en moins d’une demi-heure une réponse lui indiquant que son sujet est tout à fait recevable. Pour certains, la question ne se pose pas. Mais la plupart, même après que je leur ai montré la page sur laquelle poser la question, passent outre.
Un groupe, plutôt que de créer un article, préfère – ce qui est admissible dans le cadre du Wikiconcours lycéen – enrichir une ébauche existante.

Un groupe veut travailler sur un humoriste. Il n’y a pas de critère précis d’admissibilité pour les humoristes, et la page de discussion du projet est pleine de propositions de suppression d’articles. Ça ne les dissuade pas, et malgré mes demandes réitérées, ils ne prennent pas, apparemment, la peine de s’adresser à la communauté pour s’assurer que leur article ne sera pas proposé à la suppression dès sa mise en ligne – ils sont trop contents d’avoir soufflé le sujet à un groupe de filles qui voulaient créer la même page, et qui se plaignent ensuite pendant une heure de ne rien trouver.

Travail et coiffage

Les travaux avancent très diversement : un groupe travaille à recopier le résumé d’un roman, résumé que l’une d’elles a rédigé dans le cadre du cours de lettres ; je leur signale qu’il faudra aussi trouver au moins une source pour dire quelque chose du roman. Une fille coiffe les cheveux d’une autre pendant que la troisième regarde sur youtube une vidéo sur le surfeur qui doit faire l’objet de leur article. Elles ont pris contact avec lui via sa page Facebook, et attendent une réponse. Elles font semblant de se remettre au travail, mais visiblement, ça ne mène nulle part.

D’autres avancent plus franchement, mais malgré mes rappels répétés, oublient d’enregistrer dans leur brouillon la source à partir de laquelle ils travaillent. L’une commence à rédiger son article dans un style trop enthousiaste pour correspondre aux exigences de neutralité wikipédienne – je suis obligée de doucher un peu son lyrisme.

Les vacances arrivent, ensuite vient la fin des TPE, le bac blanc. On se retrouve en février. Les élèves ont quelques instructions : pour ceux dont le sujet peut poser des problèmes d’admissibilité, d’envoyer un message sur le portail concerné pour vérifier. Et, bien sûr, étoffer leur brouillon.

Le Clemi propose son aide, comme à toutes les classes inscrites ; mes connaissances techniques sont suffisantes pour que je n’aie pas besoin de le solliciter, et il n’a pas de formule magique pour faire travailler les élèves, ce qui est mon problème numéro 1.

9 février : 3e séance de deux heures : suite de la rédaction

D’une séance à l’autre, les élèves n’ont rien fait, sauf une, qui a envoyé un message sur la page de discussion du projet cyclisme, message laissé malheureusement sans réponse. Elle a quand même étoffé son article. Les autres semblent persuadés que ça va passer (ou s’en moquent), et ne touchent pas à leur article.

Des sources, des sources !

Une énième fois, je répète qu’il faut sourcer ses articles : un œil jeté sur les brouillons ne fait pas apparaître beaucoup de sources, et quand il y en a, elles sont jetées au bas de l’article, sans lien avec le corps du texte. On travaille sur l’insertion de modèles, surtout les sources et les infobox (c’est-à-dire les encadrés qui apparaissent en haut à droite de l’article et récapitulent des dates, des lieux, des chiffres). L’éditeur visuel, qui permet maintenant d’éditer plus intuitivement qu’avec le wikicode, a parfois des limites. Certaines infobox, par exemple, ne passent pas bien, et il faut repasser par le code.

« Madame, on n’a pas d’image ! »

Les élèves veulent tous mettre des images dans leur article, mais ce n’est pas toujours possible. Je réexplique qu’il faut aller les chercher sur Wikimédia Commons, et qu’ils ne peuvent pas récupérer une image n’importe où sur internet pour illustrer leur article. Je fais l’impasse sur la possibilité de rechercher ailleurs une image libre de droits et de l’importer sur Wikimédia Commons : il ne reste plus qu’une séance, et on n’a pas le temps, étant donné qu’ils ne cherchent pas à travailler sur le sujet en dehors des séances dédiées.

À la fin de la séance, les élèves sont avertis qu’il ne restera plus que la séance suivante, à l’issue de laquelle leurs travaux seront notés, et ils sont donc invités à avancer un peu d’ici la fois prochaine.

2 mars : suite et fin ; la publication des articles

Comme prévu, la plupart n’ont rien fait depuis la dernière fois. Un groupe de filles est catastrophé : l’article sur lequel elles travaillaient a été créé la veille, elles n’ont pas de sujet de remplacement, et bien sûr pas le temps de rédiger un article entier entre temps. L’article créé est déjà suffisamment complet, rien de ce qu’elles ont trouvé ne peut servir à l’enrichir. Elles continueront à travailler sur leur brouillon, on fera « comme si », pour la note attribuée par le professeur.

« Hein ??? Ils ont le droit, madame, de modifier mon article ??? »

J’essaie de faire reformuler certains paragraphes à l’une des élèves ; je lui explique que tel point, qui figure dans son article, pourrait presque faire l’objet d’un article séparé, mais que, au besoin, la scission entre les deux parties de l’article sera effectuée plus tard par un autre wikipédien, parce qu’on manque de temps pour se pencher sur la question. Étonnement légèrement indigné de l’élève. Il va décidément falloir passer plus de temps, la prochaine fois, à expliquer des choses dont je pensais qu’elles étaient déjà connues...

Même type de travail et mêmes indications que lors de la séance précédentes. A la fin de la séance, les articles sont créés et vont commencer à vivre une nouvelle vie (ou pas). Comme je suis sur plein de groupes à la fois, et que le professeur de français ne peut que corriger l’orthographe des articles, je n’ai pas le temps de publier un des articles, l’un des plus fournis, mais qui mérite encore quelques modifications avant publication.

Vie et mort des articles

2 mars au soir : je suis contente, aucun article n’a encore été supprimé.

Suppression immédiate et pluie de bandeaux

3 mars : là, ça se gâte, et les mails pleuvent (j’ai choisi de recevoir des notifications pour toutes les modifications d’articles de ma liste de suivi, pour l’occasion). Un article sur un youtuber (type d’article que je n’avais bien sûr pas encouragé) est supprimé : il avait déjà été créé auparavant sous un autre nom, et sa suppression avait été décidée à la suite d’un vote. Donc, cette fois, suppression immédiate.
Un article se voit attribuer 4 bandeaux d’avertissement : quasiment un record. Mal sourcé, ton hagiographique, mise en forme à améliorer, admissibilité à vérifier. Pour éviter sa suppression, j’effectue un certain nombre de modifications sur l’article. Le bandeau sur le « ton hagiographique » est enlevé ; les autres restent. Tant pis ; l’article sera peut-être supprimé, mais sans doute pas tout de suite, et il a pour le moment (un peu) meilleure allure.

Un autre est soupçonné de violation de copyright ; je fais un copier-coller de l’article avant sa suppression, qui devrait être imminente. Elle ne tarde pas, en effet, et est totalement justifiée. Une petite comparaison me permet de noter que le texte est presque entièrement pompé depuis une page unique, qui n’était d’ailleurs pas indiquée en source.

Une image disparaît d’un des articles : elle avait été importée par les élèves sur Commons après avoir été récupérée depuis un site non libre.

L’article concernant le roman se voit raccourci : les élèves, après avoir recopié leur propre résumé, l’ont remplacé par un copier-coller du résumé de l’éditeur… Et ont recopié de très longues phrases d’une interview filmée, qui était leur seule source secondaire, au lieu de la citer brièvement.
D’autres articles ont des bandeaux, mais moins alarmants ; d’autres encore ne subissent que quelques modifications cosmétiques. Ça se calme.

Je m’occupe un peu de l’article non encore publié ; j’enlève un paragraphe, qui n’a rien à faire là, et qui provient textuellement d’un autre article de Wikipédia ; je mets en forme, j’ajoute des liens vers les sources et des liens internes. L’élève qui l’a créé est la seule à avoir travaillé en dehors des heures de cours, l’article comporte pas mal de maladresses formelles et stylistiques, mais c’est réellement un gros travail et un article consistant, je ne voudrais pas qu’elle soit découragée, au moment de la publication, par l’apposition de nombreux bandeaux. Quelques jours plus tard, je la vois et l’incite à faire une demande de relecture sur le forum des nouveaux. Au bout d’une semaine, toujours pas de réponse (« ils s’en fichent, madame ? ») ; dix jours après, enfin une réponse, encourageante, qui donne quelques pistes d’amélioration avant publication.

Bilan et perspectives

  • Un résultat contrasté

Sur les 15 groupes on compte (à la date du 9 mai, où un des articles litigieux vient d’être supprimé) :
- 2 brouillons non publiés (l’un pour cause de maladie, l’autre pour cause de doublon imprévu et imprévisible) ;
- 1 article supprimé pour cause de violation de copyright ;
- 2 articles supprimés pour cause de non-respect des critères d’admissibilité ;
- 1 article dont l’admissibilité est mise en cause (et qui comporte d’autres bandeaux liés à la mise en forme, aux sources et à la rédaction...) ;
- 1 article squelettique suite à la suppression d’éléments sous droit d’auteur.
Mais aussi :
- 3 articles admissibles, même s’ils comportent au moins un bandeau d’avertissement (surtout en lien avec l’usage des sources) ;
- 4 articles tout à fait conformes aux critères d’admissibilité, de mise en forme et de citation des sources (Tamara Yerofeeva, gymnaste ; Cyclo-cross du Mingant, circuit de cyclo-cross ; Mini 747, monocoque ; Extreme Sailing Series, circuit de compétition de voile) ;
- 1 article correctement enrichi.

  • Les écueils à éviter une prochaine fois

Le fait d’avoir travaillé, sur les heures de français, avec une classe de 1re, est un premier écueil : le temps est trop compté, et la publication des articles était prématurée – mais il n’était pas possible d’y consacrer davantage de temps, et presque aucun élève n’a travaillé son article en dehors des heures dédiées, malgré les consignes.

L’année prochaine, nous envisageons, avec le même professeur, de participer à nouveau à ce concours, en y consacrant davantage de temps, et en améliorant ce qui n’était pas au point cette année :

  • les comptes seront créés avant la première séance
  • une documentation (cf. plus bas) sera distribuée aux élèves pour bien expliciter les points qui leur ont posé problème
  • il faudra impérativement pouvoir envoyer des demandes de relecture pour tous les brouillons, donc prévoir une séance 15 jours plus tard pour tenir compte des remarques reçues, et ne publier qu’à ce moment.
  • ...et expressément interdire les articles sur les youtubers.
  • Un travail apprécié par les élèves

Les élèves ont globalement beaucoup apprécié ce travail, qui leur a permis de mieux comprendre le fonctionnement d’un outil qu’ils utilisent quotidiennement. Ceux dont les articles sont toujours en place sont assez fiers de pouvoir dire qu’ils ont écrit un article sur Wikipédia. Aucun d’entre eux, cela dit, n’est revenu sur son article après la publication pour essayer de l’améliorer, ou seulement de façon très marginale : il s’agit peut-être, pour certains, d’un manque d’intérêt, mais surtout d’un manque d’autonomie. Une séance supplémentaire aurait été vraiment souhaitable, pour essayer d’améliorer les choses. Malgré leur intérêt, il est illusoire de compter sur une implication suffisante pour espérer un travail personnel entre deux séances.

  • Élaboration d’une documentation

Le livret d’accueil est bien fait, mais trop synthétique pour un tel usage. C’est pourquoi j’ai rédigé quelques fiches (ci-joint) sur les points les plus problématiques :
- les règles fondamentales de Wikipédia et leur implication pratique
- l’utilisation des pages de discussion
- la structure d’un article

Elles seront bien sûr à tester et à améliorer.

Partager cette page