L’Atelier Médias du lycée Jacques Prévert de Pont-Audemer 

(actualisé le ) par delhayec

1. Contexte et objectifs pédagogiques

1.1 Contexte

Le lycée Jacques Prévert est un établissement rural éloigné des grands centres culturels ce qui soulève des problématiques particulières : outre la difficulté des élèves pour accéder à la presse et à la culture de manière générale du fait de leur isolement géographique, la majorité d’entre eux (y compris les meilleurs) s’autocensurent dans leurs choix d’orientation en bridant leurs ambitions. De plus, les quelques élèves qui préparaient des concours CPGE payaient pour recevoir des cours du CNED, ou bien s’inscrivaient, hors temps scolaire, à des prépas privées souvent éloignées géographiquement (Caen, Rouen, voire Nantes). Afin de répondre au besoin réel de ces élèves et dans un souci d’équité territoriale, il leur a été proposé dès 2011, sur l’impulsion de deux professeurs d’histoire-géographie, Nathalie Verstraete et Fabrice Pilat, de réaliser des revues de presse sur le modèle de la convention ZEP Sciences Po Paris. Bénéfiques sur le plan méthodologique mais aussi du point de vue de la culture générale, ces ateliers ont été rapidement proposés à tous les élèves de la seconde au BTS, quels que soient leur niveau scolaire et la filière choisie (générale ou technologique).
Chaque année, un nouveau partenariat local a permis de proposer aux élèves une nouvelle activité autour d’un nouveau média. Cette volonté de diversifier les supports, les médias et les partenaires est fondée sur le constat que les élèves ne sont plus aujourd’hui uniquement consommateurs d’information, mais aussi producteurs et diffuseurs d’information. Une éducation aux médias et à l’information s’est imposée, l’objectif étant que les élèves deviennent des citoyens autonomes et responsables dans leurs pratiques informationnelles. En septembre 2016, l’équipe de l’Atelier Médias a été complétée par les deux professeurs documentalistes nouvellement nommés : Erwann Lepoittevin et Cyrille Delhaye.

1.2 Public et modalités

- Public concerné : tous les élèves de la seconde au BTS, soit environ 30 élèves par an. En complément, certaines activités proposées à l’Atelier Médias et nécessitant le déplacement d’un intervenant extérieur sont ouvertes à un public élargi (ateliers radios, conférence de Déo Namujimbo qui a également accueilli une classe du lycée professionnel voisin,...).
- Modalités d’organisation : Activité péri-éducative. L’Atelier est ouvert tous les mardis de 12H à 14H, ainsi que sur d’autres d’autres plages horaires en fonction des emplois du temps de chacun. L’atelier est localisé au CDI et les échanges entre élèves et encadrants s’effectuent par liste de diffusion ainsi que sur une plate-forme spip pour permettre aux élèves non disponibles sur les permanences de l’Atelier Médias d’y participer à distance.

1.3 Objectifs pédagogiques

L’Atelier Médias s’inscrit dans le parcours citoyen, et plus précisément dans l’EMI, mais aussi dans le parcours avenir (rencontres avec des professionnels de l’information et des médias). L’Atelier Médias vise à rendre les élèves acteurs et producteurs d’information en leur permettant d’écrire et de publier dans différents médias professionnels (hebdomadaire, radio, télévision, web) qui impactent le territoire local, au-delà de l’EPLE (l’Eveil de Pont-Audemer, Radio Sensation, L’éclat ou encore le CPC). L’idée générale est de confronter les élèves aux contraintes réelles du métier de journaliste. Plus précisément, ce dispositif permet de répondre aux objectifs pédagogiques suivants :

Être capable de collecter et d’évaluer l’information de façon responsable

- Savoir évaluer les sources d’information en distinguant la croyance, l’opinion et la preuve : analyse de témoignages, recherche d’informations complémentaires sur un sujet, analyse des points de vues en présence, recul critique.
- Collecter des informations pertinentes, valides, fiables et complémentaires issues de supports variés (numérique, oral, sur support papier ou bien audiovisuel) en faisant appel à ses compétences en translittéracie.

Produire et mettre en forme l’information de façon professionnelle

- Savoir respecter les délais de publication, le nombre maximal de signes d’un article et la ligne éditoriale qu’impose la publication dans un média professionnel. Maîtriser les exigences d’un plateau d’enregistrement radio, les contraintes techniques, les contraintes temporelles, les méthodes d’interview, d’animation.
- Comprendre que l’information est un construit social à travers la publication d’une production originale et personnelle, dont l’auteur est responsable.
- Comprendre le rôle du numérique et l’importance de développer des compétences en translittéracie en étant capable de publier sur différent types de médias à partir de supports d’informations variés.

Savoir illustrer l’information produite

- Produire une photographie originale et personnelle (notion de point de vue, travail sur la sémiologie et la lecture de l’image) tout en respectant la ligne éditoriale d’un journal.

Savoirs être

- Savoir prendre part à une conférence de rédaction et défendre son point de vue, être force de proposition dans le choix de sujets et le vote de la maquette.
- Savoir publier sur le web via une plate forme d’écriture collaborative : spip.
- Respecter la netiquette dans des échanges de courriel au sein de l’atelier médias.
- Respecter les temps de parole de chacun dans le cadre d’un enregistrement d’émission radio.

Communiquer de façon professionnelle sur ses pratiques

- Savoir publier sur un compte twitter qui n’est pas le sien mais celui d’un collectif.

2. Partenaires et productions des élèves

2.1 Partenariats locaux

Des partenariats locaux ont été noués depuis la création de l’atelier qui permettent aux élèves volontaires de découvrir les métiers de l’information et de la culture :
- Une convention avec le groupe Publihebdos, et plus précisément avec l’hebdomadaire local (L’Éveil de Pont-Audemer), permet l’écriture par les élèves de trois double pages par an et la rencontre du directeur de rédaction et d’un journaliste professionnel.
- Une convention avec le théâtre municipal L’éclat de Pont-Audemer permet aux élèves de l’Atelier Médias d’assister aux spectacles pour produire des critiques publiées sur le site de l’Atelier Médias et sur le site de L’éclat. Pour les aider, ils ont l’opportunité de rencontrer les acteurs ainsi que le directeur du théâtre. La municipalité offre les places de théâtre.
- Partenariat avec la Radio associative Radio Sensations : atelier d’écriture radiophonique et montage numérique qui a été en partie financé en 2015-2016 par la Délégation Académique à l’Action Culturelle de Rouen, dans le cadre d’une mini-résidence de journaliste.
- Partenariat avec le Club de la Presse de Normandie : réalisation de reportages vidéo avec l’aide d’un reporter professionnel et prêt d’une exposition.

2.2 Détail des productions et activités proposées aux élèves

Ouvert à tous les élèves et étudiants sur la pause méridienne et en fin de journée l’atelier propose des activités variées au CDI :
- Découverte de la presse française et étrangère au CDI : abonnement à trois quotidiens nationaux (Le Monde, Libération et Le Figaro) et à deux journaux locaux (Paris Normandie et L’Éveil de Pont-Audemer). La pluralité de ces titres rend possible une réflexion sur la notion de lignes éditoriales.

- L’Éveil de Prévert : Publication trois fois par an d’une double page, entièrement réalisée par les élèves dans l’Éveil de Pont-Audemer. Chaque année, la maquette est votée en conférence de rédaction. Pour 2016-2017, elle fait apparaître le rubriquage suivant : Le portrait d’une personnalité : 2400 signes, Trois questions à... (format interview, 1400 signes), l’agenda des concerts et des spectacles dans la région (1200 signes), J’ai testé pour vous (mise en avant d’une expérience singulière, 1400 signes), Le coup de cœur des lycéens (où un produit culturel est chroniqué, 1200 signes), Le jour où... (rubrique relatant une expérience personnelle marquante, 1200 signes), et enfin un dessin de presse personnel produit par un(e) élève. Ces articles sont tous publiés sur le site de l’Atelier Médias.

- Production de revues de presse par les élèves volontaires (sur 18 semaines dans le cadre des TPE ou bien simplement en plus des obligations scolaires) sur le modèle de celles élaborées pour les études supérieures : choix d’un sujet, élaboration d’un système de veille, collecte des articles, analyse et évaluation du traitement du sujet par la presse française et internationale.

- Participation au prix lycéen Bayeux-Calvados des correspondants de guerre : les élèves assistent à la projection de dix reportages de guerre pour choisir celui qui les a le plus marqués. Le choix des élèves s’est avéré judicieux : en effet, le reportage qu’ils ont plébiscité, War is a bitch, a remporté le prix cette année. Après la diffusion et le vote, les élèves ont pu s’entretenir avec Jean-Pierre Perrin (reporter de guerre spécialiste du Proche-Orient et journaliste à Libération). Dans le cadre de ce projet, l’Atelier Médias a organisé des séances de préparation (recherches et mise en ligne d’article sur le contexte) et de debriefing (rédaction d’articles sur l’événement).

- Ateliers radio : conception d’émissions radiophoniques par les élèves, préparation des chroniques, gestion des contraintes techniques de l’émission lors de l’enregistrement, montage numérique en partenariat avec un animateur radio avec du matériel professionnel. Les productions finales sont diffusées sur la bande FM de la station Radio Sensations (radio associative de Bernay) et sont également disponibles en podcasts sur le site de la radio.

- Critiques de spectacles : Depuis 2015, un partenariat permet aux élèves de l’Atelier Médias d’assister à une dizaine de spectacles programmés par le théâtre L’Éclat à Pont-Audemer et de rencontrer acteurs et directeur du théâtre. En retour, les élèves écrivent des critiques qui sont publiées sur les sites respectifs de l’Atelier Médias et de L’Éclat.

- Participation au concours « un Jour, un Média », organisé par le Club de la Presse et de la Communication de Normandie. En 2016, un groupe d’élèves de l’Atelier Médias a été retenu. Ils ont notamment produit un reportage télévisé sur le thème "Normandie, no limit ?" et ont été accompagnés par Dorothée Brimont, journaliste reporter d’images à Paris-Normandie. À cette occasion, un studio télé avait été monté pour réaliser une émission dans les conditions du direct.

- Les articles qui n’ont pas été retenus pour l’Éveil de Prévert en raison de la ligne éditoriale de l’hebdomadaire local et/ou de la limitation à une double pages, sont néanmoins systématiquement publiés sur le site de l’Atelier Médias. C’est par exemple le cas pour l’article d’une élève ayant interviewé Nicolas Mayer-Rossignol, président de Région jusqu’en 2016.

- Rencontre avec des professionnels de l’information et des médias : notamment lors de la conférence du dessinateur/caricaturiste Emmanuel Chaunu qui est venu au lycée dans le cadre de l’Atelier Médias en 2014 ou bien encore avec le rédacteur en chef d’un média pure player : Normandie Actu

- Plus largement, une exposition, proposée par l’Atelier Médias, sur le thème de la guerre vue par les dessinateurs de bande dessinée1 a préparé la rencontre avec un journaliste réfugié : Déo Namujimbo, journaliste réfugié de la République Démocratique du Congo. Cette conférence, elle aussi à l’initiative de l’Atelier Médias, permet de fédérer plusieurs classes (dont une du lycée professionnel voisin) autour d’un projet commun : alors qu’une classe de terminale S travaille en EMC sur le contexte géopolitique en RDC et sur le parcours biographique du journaliste en produisant des infographies exposées au CDI, une classe de première S réinvestit les informations prélevées dans les infographies lors du cours de français pour travailler sur l’argumentation et préparer la rencontre avec le journaliste.
Outre la rencontre d’un journaliste étranger, cette conférence permet aux élèves de s’interroger autour des questions suivantes : comment se construit l’information dans un pays déchiré par la guerre ? Quel regard porter et comment témoigner sur les atrocités dont sont victimes les habitants du Nord Kivu ? Quel rôle joue l’ONU en RDC ? Dans quelles conditions est exploité le coltan, ce minerai nécessaire à nos smartphones ?

3. Et la suite ?

Fin 2016, les enseignants investis dans l’Atelier Médias ont répondu à un appel à poster organisé dans le cadre de la conférence nationale « Cultures numériques, Éducation aux médias et à l’information » par l’ENS, l’IFE (Institut Français de l’Éducation), Canopé et le CLEMI. L’objectif était de réaliser un poster pour mettre en avant l’utilisation du numérique dans l’éducation aux médias et à l’information. Sélectionné au même titre qu’une cinquantaine d’autres posters pour être imprimé au format A0 et exposé à l’ENS de Lyon les 9, 10 et 11 janvier 2017, le poster réalisé par l’Atelier Médias a remporté le Prix du jury. Les conférences et les ateliers « Cultures numériques, EMI », auxquels les enseignants encadrants ont eu la chance d’assister à Lyon, ont été en ce sens une source d’inspiration non négligeable.
Ainsi, les idées pour continuer à développer l’Atelier Médias ne manquent pas :

- Travailler en réseau avec les collèges et lycée du bassin pour s’échanger des ressources matérielles (un collège voisin est en effet équipé d’un studio d’enregistrement et de l’équipement nécessaire à la production d’une web radio), mais aussi pour développer des projets collaboratifs inter-degrés en EMI.

- Développer l’utilisation du compte Twitter de l’Atelier Medias, @PressePrevert, notamment dans le cadre d’un fonctionnement en réseau avec les autres établissements du secteur.

- Installer une borne wifi pour accéder à lirelactu.fr sur les smartphones des élèves et développer l’utilisation d’Europresse, plateforme à laquelle le CDI pourrait s’abonner pour faciliter la réalisation des revues de presse et pour former les élèves à des outils professionnels de veille informationnelle couramment utilisés dans l’enseignement supérieur.

- Nouer un partenariat avec l’IEP de Paris à l’image des conventions ZEP afin de compenser les problématiques soulevées par le caractère rural de notre établissement, notamment en déconstruisant les représentations des élèves sur l’accès aux grandes écoles.

- Mettre à profit les contacts établis avec des élus locaux et des chefs d’entreprise (dont certains sont d’anciens élèves de l’IEP de Paris) pour participer à l’Atelier Médias (interviews, jurys pour les revues de presse, préparation des élèves aux techniques de l’entretien).

Fort de ses propositions, l’Atelier Médias permet de créer une dynamique qui fait de l’EMI en particulier et du parcours citoyen en général un axe fort de la réécriture du projet d’établissement.

Auteurs :

Delhaye, Cyrille (professeur documentaliste) ; Lepoittevin, Erwann (professeur documentaliste) ; Pilat, Fabrice (professeur d’histoire géographie) ; Verstraete, Nathalie (professeur d’histoire géographie).

Voir en ligne : Site internet de l’Atelier Médias du Lycée Prévert de Pont-Audemer

P.-S.

Comme l’ensemble des documents publiés sur Docspourdoc, cet article est sous licence Creative Commons BY-SA.